Prévenir les infiltrations d’eau – Le cas des pentes

20 mars 2016

Pour qu’il y ait infiltration d’eau, il faut qu’il y ait de l’eau autour de la maison et que cette eau trouve voie pour entrer dans la maison. On aura de l’eau autour de la maison si la pente du terrain est négative. La pente est négative lorsque le terrain est incliné vers les fondations de la maison. À cause de cette pente négative l’eau coule vers la maison plutôt que de s’en éloigner. Il est rare que cette eau ne trouve pas un chemin pour entrer dans la maison. Si la pente n’est pas trop prononcée, on peut corriger la situation en l’inversant. Pour ce faire, on élève le terrain autour de la maison en ajoutant de la terre. On doit toujours utiliser une terre argileuse, l’objectif étant d’éloigner l’eau de la maison. La pente positive que nous créons devrait avoir une inclinaison de 2 pouces au pied et une longueur d’au moins 5 pieds. (Source)
Si la pente est très prononcée, en terrain montagneux, par exemple, il faudra aménager un fossé, un mur de soutènement ou une tranchée drainante. Dans ce cas nous vous invitons à nous contacter pour en parler, car ces travaux exigent de la machinerie lourde.

 

Selon le Code civil du Québec :

Article 979 C.c. .:
« Les fonds inférieurs sont assujettis, envers ceux qui sont plus élevés, à recevoir les eaux qui en découlent naturellement. Le propriétaire du fonds inférieur ne peut élever aucun ouvrage qui empêche cet écoulement. Celui du fonds supérieur ne peut aggraver la situation du fonds inférieur; il n’est pas présumé le faire s’il effectue des travaux pour conduire le plus commodément les eaux à leur pente naturelle ou si, son fonds étant voué à l’agriculture, il exécute des travaux de drainage. »
Interprétation :
Vous pouvez laisser l’eau de votre terrain ruisseler sur le terrain voisin si ce dernier est situé sur la pente naturelle de l’écoulement des eaux, et son propriétaire ne peut construire un ouvrage pour empêcher cet écoulement.
Article 983 C.c. .:
« Les toits doivent être établis de manière que les eaux, les neiges et les glaces tombent sur le fonds du propriétaire. »
Interprétation :
Vous devez vous assurer que l’eau, la neige et la glace qui s’écoulent de votre toit tombent sur votre terrain, et non sur celui de votre voisin. Au besoin, votre voisin pourra même vous forcer à installer un garde-neige ou une gouttière qui garderont la neige ou l’eau de votre côté.